Alain Lange

JPEG - 22.4 ko

Né à Saint-Germain-en-Laye en 1949, historien, homme de lettres.

Etudes à la faculté de droit et de sciences sociales de Poitiers.
Fonctionnaire territorial à la retraite.

Membre de l’Institut d’histoire et d’archéologie de Cognac et du Cognaçais, il en devient le secrétaire général de 1977 à 1983 ; il accède à la présidence de l’Institut à la mort, en 1983, de Pierre Martin-Civat qui l’avait fondé en 1956.

Il est l’auteur de nombreuses contributions archéologiques, historiques et d’articles biographiques dans diverses revues, de monographies de Cognac, Salles-d’Angles, Saint-Brice, Châteaubernard, Merpins…, ainsi que de brochures sur des sujets littéraires et artistiques : Lamartine, Vigny, Chopin, Messiaen, Augusta Holmès, Denis de Rougemont, Théodore Ruyssen, Victor Hugo, entre autres.
Il publie une série de monographies, Tragédie de l’histoire sur le XVIIIe siècle, ainsi que des poèmes dans des revues et des anthologies.
Conférencier apprécié aux sujets éclectiques, il participe également à des émissions radiophoniques.

En 1981, il est élu membre titulaire de l’Académie d’Angoumois au fauteuil N°16 occupé précédemment par Marc Leproux.
Lauréat de l’Académie de Saintonge, il reçoit le prix Roger Bonniot en 2000.