Alain Mazère

JPEG - 195.1 ko

Né à Saint-Amant-de-Bonnieure (Charente) en 1951.

Ancien élève de l’école Saint-Paul d’Angoulême, docteur d’État en droit de l’Université Paris II, il a fait carrière dans l’industrie jusqu’en 2011. Depuis, il consacre ses loisirs à la littérature. Il réside habituellement en région parisienne, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) et vient se ressourcer régulièrement dans son village natal.

Alain Mazère a publié de nombreux articles sur l’histoire littéraire de la Charente (bulletins d’associations : Notre École ; Amis d’Alfred de Vigny ; Histoire du pays rupificaldien ; Jadis), avant de se tourner vers la biographie de personnages charentais illustres :
. La Rochefoucauld le duc rebelle (Le croît vif. 2007)
. Grands romantiques en Charente (Le croît vif. 2008)
. Gourville le magnifique (Le croît vif. 2010)
. Julie d’Angennes et Charles de Montausier, ou la guirlande du Grand siècle (Le croît vif. 2011).
. Pierre Garnier de La Boissière. Général, sénateur, comte de l’Empire. Un Charentais au Panthéon (Douin. 2017).
Dans la veine historique, il est aussi auteur d’un Louis XIV ( Pardès, 2013).

Par ailleurs, il est l’auteur de trois volumes d’une série policière charentaise intitulée Les enquêtes de la commissaire Anne-Marie Saint-Angeau :
. Roulette charentaise (Geste, 2013)
. Dragons au cognac (Douin, 2014)
. Pizza aux cagouilles (Douin, 2014)

Il a aussi publié dans la revue littéraire "Les hésitations d’une mouche" (titre tiré d’une phrase de Françoise Sagan) deux contes animaliers : Le festin du 28 janvier 1871 et Le sourire du lion. Ces textes ont été réunis en 2016 par les éditions Douin en un opuscule intitulé Deux contes.

Préfacier d’Alcibiade, le chéri d’Athènes, roman de Michel Métreau (Bosseau, 2012), on lui doit également des contributions à des ouvrages collectifs :
. Les deux visages de La Rochefoucauld, in Actes du colloque sur le 400e anniversaire de la naissance de l’auteur des Maximes. Bulletins et mémoires de la SAHC. 2013.
. Des lignes électriques aux lignes d’écriture. Un parcours. Notre École. 2013.
. Les "marronniers" charentais de Pierre-Jean Rémy, in Actes du colloque du cinquantenaire de l’Académie d’Angoumois. Éd. Douin. 2014.
. La bibliothèque de ma grand-mère, in Ces Charentes auxquelles on s’attache. Le Croît vif. 2014.
. La Rochefoucauld et Mme de La Fayette. Avant-propos du concert-lecture La Princesse de Clèves donné au château de Verteuil le 13 septembre 2014 par l’Ensemble Faenza. Texte publié dans la revue de l’Association pour l’histoire du pays rupificaldien (AHPR), n° 40, avril 2015, p. 7 à 12.
. Les La Rochefoucauld dans les guerres de Religion, in Actes du colloque sur les guerres de Religion en Charentes. Ed. Douin. 2016.
. Claude Roy. La Charente comme fil conducteur, in Ecrire en Charentes. Éd. Douin. 2016.
. Pierre Marcilhacy, in La Corne de brume. Revue du CRAM. n°13. Décembre 2016.

Cofondateur de l’association "Les Amis du domaine de Verteuil", il en est le secrétaire général. Dans ce cadre se sont déroulés : le 7 septembre 2013, un colloque commémorant le 400e anniversaire de la naissance de l’auteur des Maximes, sous la présidence de Marc Fumaroli, de l’Académie française ; le 10 septembre 2016, un colloque sur Les guerres de Religion en Charentes.

Fondateur du "Club des auteurs charentais de Paris" (CAC 1617), il coordonne la collection littéraire Ecrire en Charentes, qui réunit des écrits des membres du Club sur les écrivains charentais.

Élu membre titulaire de l’Académie d’Angoumois en 2010, Alain Mazère en a été le chancelier adjoint en 2013-2014, puis l’est de nouveau depuis 2017.