François Pairault

JPEG - 35.7 ko

Né à Ligré en 1938, historien.

Agrégé de l’Université, docteur ès lettres et maître de conférences honoraire d’histoire contemporaine à l’université de Limoges, il spécialiste de l’histoire politique des Charentes au XIXe siècle.

Ayant consacré sa thèse à Eugène Eschassériaux, il publie deux grands livres le concernant, le premier sous forme de texte original commenté, le second sous forme de biographie : Mémoires d’un grand notable bonapartiste, le baron Eugène Eschassériaux (1823-1906), (Université francophone d’été Saintonge-Québec, 2000) et Monsieur le baron Eugène Eschassériaux, éminence grise du bonapartisme, (Croît vif, 2004).
Le fils Eschassériaux le menant à Gaspard Monge, l’arrière-grand-père mythique d’Eugène, il donne sa biographie : Gaspard Monge, le fondateur de Polytechnique (Tallandier, 2000) puis en 2006 : Madame Monge, comtesse de Péluse (1747-1846)
(Les amis de l’Ardenne).
En 2011, il publie un récit très émouvant : Un Amour allemand (Geste éditions).

François Pairault est aussi contributeur à des ouvrages collectifs : La Charente de la préhistoire à nos jours ( Bordessoules,1986), L’Europe de la préhistoire à nos jours(Horvath,1990) et Histoire du Poitou et des pays charentais (De Borée, 2001).
À titre personnel, il publie également des albums de cartes postales et de photographies commentées, notamment : Images de poilus, la Grande Guerre en cartes postales (Tallandier,2002).

Conseiller municipal d’Angoulême de 1990 à 2002, il faisait partie de l’équipe de Georges Chavannes.
En 2001, Il est élu membre titulaire de l’Académie d’Angoumois et en est le trésorier.